Stratifier, c’est quoi ?

Stratifier, c’est imprégner de résine, au pinceau ou au squeegee les tissus qui constituent les « peaux » (ou stratifiés) autour du noyau de mousse. Après polymérisation, on obtient un complexe dit « composite » alliant les qualités mécaniques des fibres mises en œuvres, et celle du type de la matrice utilisée.

Des alternatives :

1- Stratification en « contact »

On stratifie directement sur le bloc de mousse. Le tissu est déroulé, puis imprégné de résine. Une partie de la résine par dans le pain lors de la première couche de stratifié, puis les stratifiés suivants sont enduits dans la foulée un à un. Pour cette méthode, on utilise à peu près en poids, la même quantité de résine que de tissu (1 m2 de verre 160 gr / m2 nécessite aux alentours de 160 gr de résine, ce qui correspond sensiblement à un ratio volumique Résine / tissu de 65% / 35% dans le tableau ci-dessous)

Il est conseillé de placer enfin sur le stratifié « frais » un tissu de délaminage ou « peeltex » : ce tissu, arraché après polymérisation laissera une empreinte qui garantie une bonne accroche des matériaux à suivre sans qu’il soit nécessaire de poncer (donc « user ») ce stratifié. Il permet en outre de « niveler » les surépaisseurs dues aux zones de renfort.

Ce tissu est en général placé « sec » sur le stratifié, et permettra en outre de récupérer aux alentours de 80 gr de résine par mètre carré.

2- Stratification sur une table

Dans un souci d’optimisation du ratio tissu / résine (gain de poids), les différents tissus sont stratifiés sur une table recouverte d’un film plastique : on diminue ainsi la quantité de résine utilisée. Les tissus sont ensuite enroulés autour d’un tube, puis déroulés un à un sur la planche. Pour un sandwich en nid d’abeille par exemple, cette solution n’est pas une alternative, mais une obligation (on stratifie sur des « trous » !).

Tableau de correspondance des ratios en poids (tissu / résine) en fonction du ratio volumique.

Stratification sur une table
Tableau de correspondance des ratios en poids (tissu / résine) en fonction du ratio volumique
Tableau de correspondance des ratios en poids (tissu / résine) en fonction du ratio volumique

3- Sous vide ou pas ?

Il n’est pas nécessaire de placer systématiquement les stratifiés sous vide à chaque étape, en particulier pour une planche qui adopte une structure monolithique (info bulle : sans structure sandwich). Cependant, celle-ci présente certains avantages :

Les stratifiés sont placés sous vide, sous une dépression moyenne d’environ –0,2 bars.

Les étapes de stratification sont fondamentales, dans la mesure où elles ont une influence directe sur le poids et la solidité de la planche, voire ses capacités à se déformer (ce que l’on nomme le flex) pour une planche en monolithique ( appréciée en surf surtout).

En pratique :

Influence sur la durée d'étuvage sur la tenue en température

4- Quelques exemples d'échantillonages

L' échantillonnage, soit la nature des tissus, leur positionnement, leur grammage, et le nombre de couches à mettre en oeuvre, sont à déterminer en fonction des caractéristiques recherchées.

Pour la stratification des supports "poreux" (PVC et polystyrène) en « contact », il est possible au préalable de les saturer avec une résine silicée (chargée à la silice, ce qui permet obtention d’une consistance de « gel » qui ne pénètre pas dans les supports), afin de limiter le dégazage dans l'étuve, et donc le décollement des stratifiés, ainsi que l'absorption importante de résine dans les supports. Cela s'avère moins indispensable si l'on place le tout sous vide à chaque étape.

Lien vers le Forum: Quels échantillonnages choisir ?
http://guidedupetitshapeur.creerforumsgratuits.fr/t16-quels-echantillonnages-et-quels-tissus-choisir
http://guidedupetitshapeur.creerforumsgratuits.fr/t86-collage-de-pont http://guidedupetitshapeur.creerforumsgratuits.fr/t262-taffetas-serge-s-glass